Le macédonien a son propre alphabet, qui est un alphabet cyrillique.

 

L’alphabet est plutôt simple, c’est un alphabet phonétique (je pense que vous vous en doutiez) comportant 31 lettres, voici à quoi il ressemble:

La première chose que vous pouvez remarquer, se sont les simillarités. En effet, les lettres A, E; O ; C ; K et T sont similaires à l’utilisation que l’on en fait en français, à l’exeption près que le E ne peut que se prononcer comme un « é » jamais comme un « è » ou comme « eu ». Et le C se proncera toujours comme un S et jamais comme un K.

La deuxième chose que vous avez peut être remarqué, c’est la présence de faux amis, certaines lettres étant similaires à l’alphabet latin, mais produisant des sons partiellement ou totalement différents. Voici les principaux faux amis:

B = V               У = U (ou)       P = R     X = H            H = N

Entre les deux il y a les lettre quasi simillaires au français mais dont les sons diffèrent partiellement ou totalement.

S = DZ             J = Y/LLE

Et puis bien sur il y a les lettre purement relatives au cyrillique:

Б б – b             Г г – g              Д д – d

Ж ж – j            З з – z             И и – i

Л л – l             П п – p              Ф ф – f

Ц ц – ts           Ч ч – tch            Џџ – dg           Ш ш – ch

Et pour finir, vous avez aussi dù remarquer les lettres déclinées, soit avec accent: Ѓ, Ќ

soit avec une espèce de lobe: Љ Њ

Même si ça peut paraître compliqué, ça ne l’est enfaite pas du tout. Il sagit seulement de prolonger le son de la lettre avec le son [ j] que nous avons l’habitude d’utiliser en français. Par exemple le son Љ qui est exactement similaire au son que nous produisons dans des mots comme: paille, broussaille, volaille.

Pour le son Њ, on pourra représenter ca par le son que l’on produit en français en combinant G et N, comme dans: gagner, manières, panier.

 

Une fois que l’on a compris ça, les sons Ќ et Ѓ n’ont rien de compliqué. 

Écrit par:Paul Knecht-Deyber

Leave a comment